“Ligne Droite et Cercle”

(the straight line and a circle)

March 9th – March 25th 2017

 

Galerie de l'Angle

45 rue des Tournelles

75003 Paris

 

Science and art were once complimentary philosophies of existence – each with their particular definition of truth. One understands that facts will lead to conclusions; the other asserts the journey is more interesting than the destination.

 

To combat this, we grope for ways to describe our emotions, in order to weaponize them. Calculations affecting time and memory indicate that neural pathways are not direct, but circuitous and without logic. 

“Ligne Droite et Cercle” (the straight line and a circle)

JOHN SANBORN

9 Mars – 25 Mars 2017

 

Galerie de l'Angle - 45 rue des Tournelles, 75003 Paris

 

Un simple événement peut livrer un profond retour, et être oublié sous peu. Un souvenir négligé glisse facilement entre les deux, tandis qu’un aspect de ce que vous êtes résiste. Nous ne sommes pas en mesure de contrôler ce processus- mais nous répétons ces getes qui font sens, sans vraiment les reconnaître. Et bien que nous coeurs, nos esprits luttent pour définir ce qui pourrait être notre destin, les deux prennent leur aise avec la vérité.

 

La science et l’art étaient autrefois des philosophies complémentaires, chacune livrant une proposition quant à ce que nous appelons vérité. Nous entendons que les faits nous entraînent vers des conclusions; d’autre part, nous admettons que le trajet se montre plus intéressant que la destination.

 

Afin de nous mesurer à ce constat, nous tentons de saisir des moyens qui nous permettent de décrire nos emotions, et en faire des armes. Ces calculs jouant sur le temps et la mémoire indiquent que les neuronnes ne se déplacent pas en ligne droite, mais avancent sans logique.  Cette ligne droite nous propose un sens et un don pour atteindre une réponse. Un cercle laisse présager d’un mouvement récursif et de questions sans réponses.  Les mathématiques de l’existence tiennent compte de notre folie et en font une équation qui gagne de l’ampleur avec chaque jour de labeur. Cette exposition rassemble quatres pièces portant sur la mémoire, les traductions confuses, le mythe de soi et le rôle de la définition du style de vie.  Comme le propose Trsitan Garcia, ‘Quel que soit notre degré d’engagement, notre ligne et notre camp, nous ne pouvons pas nous empêcher de dire « nous ».

copyright 2019 John Sanborn

  • w-facebook
  • c-youtube